"Les Bassins de Lumières", centre d’art numérique à la base sous-marine de Bordeaux

Situées dans 4 alvéoles de la Base sous-marine, ce nouveau lieu culturel inaugure à compter du mercredi 10 juin deux expositions numériques immersives monumentales dédiées aux grands artistes de l’Histoire de l’art et à la création contemporaine.

 

UN NOUVEAU LIEU POUR LA FONDATION CULTURESPACES

Culturespaces ouvre le plus grand centre d’art numérique au monde : "Les Bassins de Lumières". Premier opérateur privé dans la gestion et la mise en valeur des monuments, musées et centres d’art, Culturespaces poursuit son développement dans la création de centres d’art numérique et d’expositions immersives.

 

LA PROGRAMMATION CULTURELLE 2020 :

▶️ L’EXPOSITION GUSTAV KLIMT, D’OR ET DE COULEURS OFFRE UN REGARD ORIGINAL SUR GUSTAV KLIMT ET LA SÉCESSION VIENNOISE À TRAVERS DES PORTRAITS, PAYSAGES, NUS, COULEURS ET DORURES.

Les artistes Gianfranco Iannuzzi, Renato Gatto et Massimiliano Siccardi présentent leur création « Gustav Klimt, d’or et de couleurs » réalisée à partir d’œuvres de la figure incontournable de la peinture symbolique viennoise. L’exposition numérique présente les œuvres qui ont fait la singularité et le succès de Klimt : sa période dorée, ses portraits et ses paysages.

Dans la Vienne impériale de la fin du XIXe siècle, Gustav Klimt figure parmi les grands peintres décoratifs des somptueux monuments de la Ringstrasse. À l’aube du siècle nouveau, il s’impose à la tête de la Sécession viennoise, un courant qui aspire à régénérer l’art en profondeur. Célébré autant que contesté, Klimt ouvre la voie vers la peinture moderne. L’or et les motifs décoratifs, caractéristiques de ses œuvres, resteront un symbole de cette révolution artistique.

L’exposition immersive revient sur les représentants majeurs de la scène artistique viennoise comme Egon Schiele. Poussé par l’effervescence artistique caractéristique de la fin du XIXe siècle, Schiele s’inscrit dans une nouvelle forme de représentation du paysage et du corps humain.

Traversant un siècle de peinture viennoise, la création, réadaptée spécialement pour ce nouveau centre numérique, propose un regard original sur Klimt à travers la mise en scène de ses portraits, paysages et nus. Les parois des bassins de lumière se parent des couleurs et dorures qui ont révolutionné la peinture viennoise dès la fin du XIXe siècle. Au-delà, l’exposition explore les arts décoratifs et en particulier l’art nouveau viennois.

 

▶️ PAUL KLEE, PEINDRE LA MUSIQUE DÉDIÉE AUX ŒUVRES COLORÉES ET ABSTRAITES DE L’ARTISTE, REND HOMMAGE AU PEINTRE ALLEMAND, PASSIONNÉ DE MUSIQUE.

Paul Klee est d’abord musicien : fils d’un pianiste-violoniste et d’une cantatrice, il devient lui-même un grand violoniste. Tout au long de sa vie, la musique animera ses peintures et fera partie de son processus de création. Paul Klee est donc musical : par sa culture, sa formation, ses fréquentations et sa peinture. L’exposition numérique rend hommage aux deux passions de Klee et révèle les gammes picturales de ses œuvres.

D’apparence enfantine, ses compositions soulignent une grande variété de techniques et une richesse d’imagination. Considéré comme l’un des artistes majeurs de la première moitié du XXe siècle, les fondements de son œuvre sont liés à la musique. Cet artiste complet réalise plus de 10 000 peintures et dessins. En plus de la musique, il s’essaie également à la gravure, la lithographie, ou encore à la sculpture.

L’exposition immersive s’appuie sur des airs de la Flûte enchantée, clin d’œil à la fascination de Klee pour l’opéra et particulièrement pour Mozart.

« La musique commence avec Mozart et s’arrête avec lui. » Paul Klee

▶️ DANS LE CUBE, L’ESPACE DÉDIÉ À LA CRÉATION CONTEMPORAINE, SONT PROJETÉS OCEAN DATA, ŒUVRE DIGITALE UNIQUE ET CRÉATION COMPOSÉE DE MILLIONS DE DONNÉES CAPTÉES DANS LA MER ET ANITYA, UNE CRÉATION DU COLLECTIF ORGAN’PHANTOM QUI RETRACE L’HISTOIRE DE LA BASE SOUS-MARINE.



Au sein des Bassins de Lumières, le Cube est un espace dédié à la création contemporaine. Pour sa première année, l’espace de 220 m² et de 8 m de haut accueille le studio de création turc Ouchhh qui conçoit des expériences en se basant sur l’intelligence artificielle.

Pendant une dizaine de minutes, « Ocean data » plonge le visiteur dans un espace-temps à part où des millions données captées dans la mer forment une expérience unique. L’ensemble, à l’aide d’un algorithme, met en mouvement formes, matières, volumes et couleurs en très haute définition. La création, qui mêle art, science et technologie, conduit le visiteur au cœur d’un océan digital et contemplatif.

Le Cube présente également le travail de collectif de la région. Avec « Anitya », le collectif bordelais Organ’Phantom retrace l’histoire de la Base sous-marine. Cette création est une exploration dans différentes temporalités du lieu, au départ teintée de l’occupation, de l’industrie militaire, puis ensuite laissé à l’abandon avant d’être enfin réinvesti par la vie et la culture.

« Anitya » est un voyage dans le passé vers le présent : le visiteur est d’abord plongé dans un fond marin puis explore l’intérieur d’un sous marin U-Boat : tuyauteries, boîtiers, valves tourbillonnent et se déconstruisent au rythme des machines dans un chaos graphique et laissent place à la Base sous-marine inhabitée, vide de toute occupation humaine. La nature se déploie et le bâtiment fini par reprendre vie.

UN ESPACE DÉDIÉ À L’HISTOIRE DE LA BASE SOUS-MARINE :


Au centre des Bassins de Lumières, un espace, en accès libre, réalisé avec l’aide de l’historien de l’art et bordelais Mathieu Marsan, retrace l’histoire du lieu au passé fort à travers 8 panneaux.

En poussant les portes de l’espace « Histoire de la Base », le visiteur part à la découverte de cet immense vestige naval. Grâce à des images d’archives, à des extraits de films contemporains et à une spectaculaire projection de sous-marin allemand, le visiteur voyage depuis la construction de la Base durant la Seconde Guerre mondiale jusqu’à sa reconversion en centre d’art numérique.

 

À PROPOS DES "BASSINS DES LUMIERES" : EXPOSITIONS NUMÉRIQUES ET IMMERSIVES EN SIMULTANÉ :

- Autour des 4 immenses bassins sera présenté en continu un cycle d’expositions numériques et immersives alternant une création longue, consacrée aux grands artistes de l’Histoire de l’art, et une création moderne, d’une durée plus courte.
- La Citerne immersive, espace de 155 m² et de 7 m de haut, permet de s’asseoir et s’allonger afin de découvrir les expositions numériques autrement.
Une application mobile, disponible gratuitement, permet de découvrir ces œuvres
- Dans le Cube, nouvel espace de 220 m² et de 8 m de haut, dédié aux artistes contemporains de l’art immersif, seront présentées parallèlement des créations de talents confirmés ou émergents du numérique.

 

En savoir plus : https://www.bassins-lumieres.com

 


Écoutez Augustin de Cointet.

Interview réalisée par Frédéric Dussarrat