"Les détritivores" à Bordeaux : une organisation de l'ESS à l'épreuve de la crise sanitaire

A l’aube de ses cinq ans d’existence, les projets de changement d’échelle des "Les détritivores" ont été mis à mal par la crise sanitaire.


Depuis Juillet 2015, l’association bordelaise "Les détritivores" propose un service de sensibilisation, de collecte et de valorisation des biodéchets générés par les professionnels et les particuliers.

A travers cette activité, "Les détritivores" tend à offrir aux professionnels de la restauration des solutions locales efficaces pour répondre au besoin de traitement de leurs déchets organiques, aussi favoriser le compostage de proximité en valorisant les biodéchets à proximité de leur lieu de production sans avoir à les déplacer permet de diminuer les émissions de GES liées aux transports ; anticiper la généralisation du tri des biodéchets pour tous prévue pour 2023 : même les particuliers devront trier leurs biodéchets. Il apparaît judicieux de trouver des solutions locales et vertueuses pour capter toute cette matière organique et enfin créer de l’emploi pour des personnes qui en sont très éloignées (insertion, réinsertion et handicap) : la gestion des déchets est, par définition, fortement créatrice d’emploi car elle génère beaucoup d’emplois sur la logistique et la production. Ces nouveaux métiers sont dirigés vers des personnes non qualifiées et ne bénéficiant pas forcément de compétences spécifiques. Un accompagnement socio-professionnel de proximité est envisagé pour ces collaborateurs.

L’arrêt de l’activité des restaurateurs, hôteliers et organisateurs d’événements (garants du modèle économique de l’association) a fait décroitre économiquement la structure (une perte de plus de 80% de son Chiffre d’Affaires). Face à cette crise, l’association a tenu à maintenir à 100% la rémunération de ses salariés en situation d’insertion.

L’association espère aujourd’hui obtenir la confiance des collectivités mais en s’affranchissant des subventions. En effet, la relance économique de l'association "Les détritivores" passera par la collecte des biodéchets des cantines scolaires et restaurants administratifs.


Écoutez Lucie Ouvrad.

Interview réalisée par Frédéric Dussarrat