Face à la crise sanitaire La Région Nouvelle Aquitaine avec l'OARA accompagne le spectacle vivant

Des engagements pour limiter l’impact de la crise sanitaire sur l’économie de leurs projets et la diffusion d'un cycle de spectacles et de concerts soutenus en création.

 

Dès le 13 mars 2020, les équipes de l'OARA ont rassuré leurs partenaires et les équipes artistiques de Nouvelle-Aquitaine pour limiter l’impact de la crise sanitaire sur l’économie de leurs projets.

Cet engagement a un coût, mais il n’a pas de prix, les précaires le seront encore plus avec cette crise sans précédent et en première ligne les artistes et les techniciens qui relèvent du régime de l’intermittence.

POUR RÉDUIRE LES CONSÉQUENCES FINANCIÈRES DE LA CRISE SANITAIRE LES 6 PREMIERS ENGAGEMENTS DE L’OARA EN FAVEUR DES ARTISTES ET TECHNICIENS

1. Coréaliser automatiquement tous les spectacles reportés en 2020 et 2021 sur lesquels nous étions engagés voire majorer ces coréalisations si les reports génèrent des coûts plus importants. Nous souhaitons que ces reports ne se fassent pas au détriment de spectacles qui auraient dû être programmés. Nous invitons donc les programmateurs à densifier leur saison 2020/2021 en privilégiant les reports de spectacles qui étaient dans leur première saison d’exploitation et en étirant les périodes de programmation (début et fin de saison, vacances scolaires). Ces initiatives bénéficieront d’un soutien financier majoré.

2. Maintenir aux compagnies notre part de coréalisation quand le spectacle est annulé sans possibilité de report et rembourser tous les frais annexes engagés (VHR) si elles étaient déjà installées dans le lieu de la représentation.

3. Constituer un fonds de solidarité complémentaire de celui de la Région Nouvelle-Aquitaine pour apporter un soutien exceptionnel aux compagnies les plus impactées financièrement dès lors qu’elles sont en action avec un projet qui a bénéficié d’une coproduction et/ou d’une aide à la résidence de l’OARA.

4. Rémunérer tous les techniciens relevant du régime de l’intermittence qui étaient planifiés à la MÉCA et dont l’activité a été annulée.

5. Transformer en coproduction toutes les résidences à la MÉCA qui seront annulées sans pouvoir être reportées. Si elles sont reportées, le paiement de l’OARA pourra être anticipé à 60% dans le calendrier de la résidence initiale.

6. Conforter la trésorerie des compagnies avec lesquelles nous sommes engagés sur un projet entre mai et décembre 2020 en anticipant le versement de 60% notre soutien financier.

Malgré les turbulences, de nombreuses initiatives témoignent de la solidarité des acteurs culturels. Parmi elles, la diffusion de spectacles à domicile via les réseaux sociaux via la page Facebook de l'OARA grâce à la générosité des artistes.


En savoir plus : https://oara.fr/


Écoutez Joël Brouch.

Interview réalisée par Frédéric Dussarrat